L’ALIMENTATION DE L’OURS : UN RÉGIME PARTICULIER

Que mange les ours

Aimez-vous les ours ? Savez-vous de quoi ils se nourrissent ? Vous êtes curieux d’en savoir plus sur l’alimentation des ours et leur mode de vie ?

Pour satisfaire votre curiosité, nous mettons à votre disposition dans cet article des infos concernant leurs habitudes et leur l’alimentation.

Les ours sont des animaux ayant des particularités concernant leur mode d’alimentation. En effet, ils sont considérés comme des omnivores. Toutefois, leur alimentation dépend de l’atmosphère où ils vivent. De même, les comportements que présente chaque ours dépend du lieu où il a grandi.

Nous fournirons dans cet article les informations suivantes :

  • Leurs régimes d’alimentation
  • L’alimentation de leurs différents types espèces
  • Les comportements et caractéristiques des espèces paresseuses
  • Leur vie dans différents milieux de vie

Beaucoup d’autres choses restent à découvrir dans cet article.

Alors sans plus tarder, passons aux choses essentielles !

Ours en peluche

Ours en peluche noir

69.99
Promo !
39.99

LE RÉGIME ALIMENTAIRE DE L’OURS BRUN

Le régime alimentaire de l’ours varie au cours de l’année. Dans les périodes qui suivent le réveil de l’hibernation, l’ours se nourrit principalement de plantes herbacées. Ces dernières ne dédaignant pas les carcasses d’éventuels animaux morts pendant l’hiver.

Avant l’hibernation, l’ours présente ce qu’on appelle une “hyperphagie”. Cette phase d’alimentation frénétique lui permet de reconstituer les stocks de graisse qui lui permettront de surmonter l’hiver. Les aliments particulièrement énergétiques disponibles à cette période de l’année (insectes et fruits) permettent à l’ours d’augmenter son poids. L’augmentation est possible même d’un demi kg par jour avec une quantité de matière ingérée qui peut atteindre 15 kg/jour.

L’augmentation rapide du poids de l’ours est relative à l’intestin de cet animal. En effet, l’intestin de l’ours n’est pas aussi efficace que celui des autres herbivores pour l’extraction des nutriments des matières végétales. Enfin, l’ours est un animal opportuniste et ne dédaigne pas de s’attaquer aux animaux sauvages ou domestiques si nécessaire. C’est pourquoi il est important de promouvoir une coexistence pacifique homme-ours.

ALIMENTATION DES DIFFÉRENTS TYPES D’OURS

En bons omnivores, les ours consomment normalement toutes sortes d’aliments, qu’ils soient d’origine animale ou végétale. Cependant, ils sont considérés comme des opportunistes, car leur régime alimentaire dépend de l’endroit où vit chaque espèce. L’alimentation peut aussi varier en fonction des ressources auxquelles il a accès. Ainsi, un ours polaire ne se nourrira que d’espèces animales vu l’absence de végétation dans l’Arctique. L’ours brun, quant à lui, peut accéder aux plantes et aux animaux, car il vit dans des zones boisées. Voici ce que mangent les différents types d’ours :

  • Ours brun (Ursus arctos) : son régime alimentaire est très varié et comprend des poissons, quelques insectes, des oiseaux, des fruits. À cela s’ajoutent de l’herbe, du bétail, des lièvres, des lapins, des amphibiens, etc.
  • Ours polaire (Ursus maritimus) : son régime alimentaire est essentiellement carnivore, car il ne peut accéder qu’aux animaux qui vivent dans l’Arctique. Il s’agit principalement des morses, des bélugas et des phoques.
  • Le panda (Ailuropoda melanoleuca) : celui-ci vit dans les zones forestières de Chine, où le bambou est abondant. Ainsi, ce dernier constitue son principal aliment. Cependant, il peut sporadiquement manger certains insectes.
  • Ours malais (Helarctos malayanus) : ces ours vivent dans les forêts chaudes de Thaïlande, du Vietnam, de Bornéo et de Malaisie. Ils se nourrissent principalement de petits reptiles, de mammifères, de fruits et de miel.
Ours chasse

Alimentation des pandas

Ils sont omnivores bien que leur régime alimentaire semble être entièrement herbivore. Ils se nourrissent ainsi d’insectes et de quelques petites proies qu’ils peuvent attraper sans une forte dépense énergétique. L’alimentation principale du panda est le bambou, qui forme d’épaisses forêts dans l’habitat naturel de cet animal. Par conséquent, celui-ci n’a guère besoin de se déplacer pour obtenir la quantité de nourriture dont il a besoin. D’autre part, il est en sécurité dans ces endroits et n’a rien à craindre des prédateurs.

Outre le bambou, les pandas mangent des racines, des œufs, des bulbes, du lys, des petits rongeurs et petits mammifères. À ce stade, il convient de préciser que cet animal est carnivore malgré les changements intervenus dans son habitat. Il s’adapte ainsi radicalement pour subsister grâce à l’ingestion de bambou.

Bien que, chez les pandas actuels, l’alimentation typique d’un herbivore prévaut, leur système digestif est celui d’un carnivore. Cette situation signifie que leur capacité de digestion est beaucoup plus faible que celle des vrais herbivores. D’autre part, en raison de sa taille et de son métabolisme, le panda doit manger de grandes proportions de bambou. Cela lui permet de satisfaire ses besoins. On estime qu’un panda mâle peut ingérer environ 18 kg de bambou en une journée.

Panda mange bambou

La différence entre le panda et les autres ours

Le panda est presque exclusivement herbivore, puisque 99 % de son alimentation est constituée de bambou. De plus, il peut passer 10 à 12 heures par jour à se nourrir. Il se distingue des autres ours de sa capacité de se nourrir en position assise. Ainsi, avec son soi-disant sixième orteil, il casse facilement le bambou.

Le panda, dont le nom scientifique est Ailuropoda Melanoleuca, est un grand mammifère. Il vit dans les régions montagneuses de la Chine et du Tibet. Bien que sa beauté et son corps robuste soient très admirés, cet animal est malheureusement en voie d’extinction.

L’une des particularités de ce mammifère est que, contrairement aux autres ours, il ne connaît pas de période d’hibernation. Et ce, malgré que pendant l’été, il monte généralement dans les zones les plus élevées de la montagne. Il peut ainsi aller à 3 000 mètres d’altitude et pendant l’hiver, il descend généralement recherchant un environnement plus chaud.

Les ours paresseux

L’ours paresseux (Melursus ursinus) est une espèce d’ours myrmécophage originaire du sous-continent indien. Il se nourrit de fruits, de fourmis et de termites. Il est classé comme vulnérable par l’UICN à cause de la perte et de la dégradation de son habitat.

Ce gros animal est également appelé “ours à lèvres” avec sa longue lèvre inférieure et de son palais utilisé pour sucer les insectes. Il possède aussi une longue fourrure hirsute, une crinière autour du visage et de longues griffes en forme de faucille. De même, il est plus élancé que les ours bruns et les ours noirs asiatiques.

En outre, l’ours paresseux partage les caractéristiques des mammifères insectivores. Il a évolué au cours du Pléistocène à partir de l’ours brun ancestral vers une évolution convergente.

Comportements des ours paresseux

Les ours paresseux, également connus sous leur nom scientifique Melursus ursinus, se reproduisent au printemps et au début de l’été. Ils descendent vers le début de l’hiver. Ils peuvent également attaquer lorsque leur territoire est envahi par les humains.

Historiquement, les humains ont considérablement réduit l’habitat et la population des ours. En effet, les hommes chassent les ours pour leur nourriture et des produits tels que la morue et les griffes. C’est ainsi que les paresseux ont été domestiqués et utilisés comme animaux de compagnie.

Ours dans l'eau

Caractéristiques des ours paresseux

Les paresseux adultes sont de taille moyenne. Toutefois, leur poids peut varier de 55 à 105 kilogrammes (121 à 231 livres) chez les femelles de taille normale. Concernant les mâles de taille normale, ils ont une taille comprise de 80 à 145 kilogrammes (176 à 320 livres). Les femelles exceptionnellement grandes peuvent peser jusqu’à 124 kilogrammes (273 livres). Dans le cas des mâles, ils pèsent jusqu’à 192 kilogrammes (423 livres).

Le poids moyen des ours paresseux de la sous-espèce au Népal était de 95 kilogrammes (209 livres) chez les femelles. De même, on note chez les mâles un poids moyen de 114 kilogrammes (251 livres). Par ailleurs, on a constaté que les ours de l’Inde pesaient en moyenne 93,2 kilogrammes (205 livres) chez les mâles. Quant aux femmes, elles pesaient en moyenne 83,3 kilogrammes (184 livres).

Le museau de l’ours paresseux est épais et long avec de petites mâchoires et un museau bulbeux. On y note aussi la présence de larges narines. Les ours paresseux ont de longues lèvres inférieures qui peuvent s’étendre sur le bord extérieur du nez. Ils comptent aussi des incisives supérieures. Cela leur permet d’aspirer un grand nombre d’insectes. Les prémolaires et les molaires sont plus petites que celles des autres ours. Pour cause, ils ne mâchent pas une grande quantité végétation.

Observation physiques particulières

Chez les ours adultes, les dents sont souvent en mauvais état. Cela est causé par la quantité de terre qu’ils aspirent et mâchent lorsqu’ils se nourrissent d’insectes. L’arrière du palais est long et large, comme c’est le cas chez les autres mammifères mangeurs de fourmis. Leurs pattes sont disproportionnées et possèdent des griffes en forme de faucille, qui mesurent 10 centimètres (4 pouces) de long. Les oreilles sont très grandes et tombantes. En outre, l’ours paresseux est le seul à avoir des poils longs sur les oreilles.

Nomination donnée par quelques auteurs

Shaw en 1791 a nommé l’espèce Bradypus ursinus. En 1793, Meyer le nomme Melursus lybius, et en 1897, de Blainville le nomme Ursus labiatus pour ses longues lèvres. Par la suite, Illiger l’a appelé Prochilus hirsutus qui est un nom grec du genre indiquant de longues lèvres. D’autre part, le nom spécifique indique ses poils longs et épais. Aussi, Fischer l’a appelé Chondrorhyncha hirsutus, tandis que Tiedemann lui a donné le nom d’Ursus longirostris.

Tête d'ours

Les comportements vite remarqués chez les ours paresseux

Les paresseux adultes peuvent voyager par paires et les mâles sont très amicaux avec les petits. Ils peuvent également se battre pour la nourriture. Ces ours marchent d’un mouvement lent et titubant, avec les pieds dressés dans un mouvement bruyant et agité. Bien qu’ils semblent lents et maladroits, les paresseux jeunes et adultes sont d’excellents grimpeurs. Ils grimpent occasionnellement pour se nourrir et se reposer, mais pas pour échapper à leurs ennemis, car préférant rester sur place.

Les mères paresseuses portent leurs oursons comme première défense contre les prédateurs plutôt que de les envoyer dans les arbres. À noter que les oursons peuvent être menacés par des prédateurs tels que les tigres, les léopards et d’autres ours. Ils peuvent d’ailleurs être de bons grimpeurs dans les arbres plus accessibles. Toutefois, ils ne peuvent pas grimper aussi vite ou sur des surfaces aussi variées que les ours noirs. Cela est dû à la structure plus allongée des griffes de l’espèce paresseuse.

Une alimentation simple des ours paresseux

Les ours paresseux sont des chasseurs experts de termites et de fourmis, qu’ils repèrent à l’odeur. Lorsqu’ils atteignent un monticule, ils grattent la structure avec leurs griffes jusqu’à atteindre les grandes alvéoles au fond des galeries. Ensuite, ils dispersent la terre en soufflant violemment. Les termites sont alors aspirés par leur museau, produisant un bruit de succion qui peut être entendu à 180 mètres. D’ailleurs, leur odorat est assez puissant pour détecter des larves à un mètre sous terre.

Contrairement aux autres ours, ils ne se rassemblent pas en groupes pour se nourrir. Les paresseux peuvent compléter leur alimentation avec des fruits, des végétaux, des charognes et, très rarement, d’autres mammifères. En mars et avril, ils mangent les pétales tombés des arbres mowha. Ils ont un faible pour les mangues, la canne à sucre, le jacquier et les cosses de l’arbre à pluie dorée.

Il faut aussi savoir que les ours paresseux sont très friands de miel. Pour nourrir leurs petits, les femelles régurgitent un mélange de fruits du jacquier à moitié digéré. Il s’agit le plus souvent de pommes de bois et de morceaux de nid d’abeille. Cette substance collante devient une masse jaune foncé, circulaire, ressemblant à du pain et utilisée pour nourrir les petits. Ce “pain d’ours” est considéré comme une alimentation délicate par certains indigènes de l’Inde.

Ours qui mange du miel

Les ours Grizzlis des espèces très intelligents

L’Ours grizzly mesure jusqu’à 2,5 m (8 ft) et pèse jusqu’à 360 kg (800 lbs). Le grizzly est une sous-espèce d’ours brun qui habite l’ouest du Canada et le nord-ouest des États-Unis. Les grizzlis ont une multitude de points forts. En effet, ils sont très intelligents et ont une excellente mémoire.

Détectant la nourriture à de grandes distances, les grizzlis ont un odorat meilleur que celui d’un chien de chasse. Ils sont également de bons nageurs et des coureurs rapides et peuvent atteindre une vitesse de 50 km/h. Les jeunes grizzlis sont également capables de grimper aux arbres pour échapper au danger. Cette aptitude s’estompe au fur et à mesure qu’ils grandissent.

Les grizzlis sont faits pour survivre aux changements de saison. Pendant les mois chauds, ils mangent une quantité massive de nourriture. Cela leur permet de vivre de leur graisse corporelle pendant l’hiver, lorsque la nourriture est rare. Il peut ingurgiter 40 kg de nourriture au quotidien et gagner plus de 1 kg de poids corporel par jour.

Les nourritures de préférences des grizzlis

En tant que des omnivores, les grizzlis mangent tout ce qu’ils peuvent trouver de nutritif. Ils se gavent ainsi de noix, de fruits, de feuilles, de racines, de champignons, d’insectes. Ils se nourrissent également d’une large variété d’animaux comme le saumon et d’autres poissons, les rongeurs, les moutons et les wapitis. Leur régime alimentaire varie en fonction des aliments disponibles pour la saison.

À l’automne, Lorsque les températures se refroidissent et que la nourriture se raréfie, les grizzlis creusent des tanières. Ils ont de longues griffes arrondies (de la taille d’un doigt humain) et une grande masse de muscles sur le dos. Cela leur permet de creuser facilement. Les petites oreilles arrondies et la fourrure à pointes blanches (ou “grizzli”), distinguent le grizzli de l’ours noir.

Ours cherche nourriture

La vie de famille des grizzlis

En hiver, les grizzlis s’installent dans leur tanière et entrent dans un sommeil profond appelé torpeur. Ce dernier leur permet de conserver leur énergie.  Aussi, leur rythme cardiaque ralentit de 40 à 8 battements par minute. De même, ils ne font pas leurs besoins pendant ces mois de sommeil. Ce sommeil profond est communément appelé hibernation, mais les ours ne sont pas de vrais hibernants.

Les véritables hibernants sont les tamias, les souris sylvestres, les marmottes, les serpents et certaines chauves-souris. Ils entrent dans un état de sommeil encore plus profond qui réduit leur rythme cardiaque de manière encore plus significative. Cette hibernation abaisse également leur température corporelle à un niveau proche du point de congélation. Au milieu de l’hiver, les grizzlis en gestation sortent de leur sommeil pour mettre bas et retournent à leur sommeil. Les oursons grizzlys (qui naissent généralement par paires) arrivent au monde aveugles, sans poils et sans dents. Ils utilisent ainsi le peu de force dont ils disposent pour se blottir contre leur mère et allaiter.

Pendant un mois, les oursons se nourrissent du lait de leur mère et prennent des forces. À l’arrivée du printemps, les petits ont ouvert les yeux, leurs dents et leur fourrure ont poussé. La nouvelle famille est prête à s’aventurer hors de la tanière. Les oursons restent sous la garde de leur mère pendant 2 à 3 ans. Bien que les mères grizzlys protègent férocement leurs petits, près de la moitié ne survivent pas au-delà d’un an. Ils sont souvent victimes de maladies, de la famine et de prédateurs comme les loups, les pumas et les grizzlys adultes.

STATUT DE CONSERVATION

L’ours brun est considéré comme une espèce peu préoccupante par l’UICN. Cependant, la sous-espèce de l’ours grizzli est classée comme menacée par le U.S. Fish and Wildlife Service. Quant aux grizzlis, ils sont menacés par la perte d’habitat due à l’exploitation forestière, au développement et à l’exploitation minière. L’interaction humaine constitue également une menace pour les grizzlis.

Les ours sont souvent exterminés lorsqu’ils se rapprochent des humains, attirés par le bétail, les ordures et autres aliments. De plus, au Canada, les gens chassent les grizzlis pour des trophées (là où c’est légal). Aux États-Unis, il arrive que des grizzlis soient abattus par des personnes qui les confondent avec des ours noirs. Et pour cause, ces derniers ne sont pas protégés.

Maîtriser l’alimentation a besoin de plusieurs indices. Ainsi, l’alimentation de l’ours varie selon son type d’espèce et son milieu de vie.  En résumé, il faut noter que les ours sont des animaux qui présentent chacun des caractères spécifiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Olivier de Montreux a acheté un ours en peluche il y a 10 minutes.
Jeanne de Sierre a acheté une peluche requin il y a 55 minutes.
Émilie de Saint-Quentin a acheté une peluche XXL il y a 16 minutes.
Inaya de Saint-Ghislain a acheté une peluche tigre il y a 43 minutes.
Jeanne de Salins-les-Bains a acheté une peluche chat il y a 6 minutes.
Laurine de Montreux a acheté une peluche chien il y a 36 minutes.