L’OURS POLAIRE ET SON MODE D’ALIMENTATION

Ours polaire alimentation

Vous souhaitez en apprendre plus sur le mode d’alimentation de l’ours polaire ?

Nous savons tous que dans les milieux tropicaux, des fauves habitent les forêts. C’est l’exemple du lion, de la panthère, l’ours, etc. Cependant, savez-vous qu’une catégorie d’ours vit dans les milieux polaires ?

C’est étonnant qu’un animal du genre vive dans de tels milieux si froids. Alors il s’agira pour nous de voir un peu comment l’ours polaire arrive à s’alimenter dans ces milieux hostiles.

Généralement, les ours polaires sont des animaux solitaires qui n’hibernent pas. Ils vivent dans les régions de la calotte glaciaire de l’hémisphère nord, dans la région arctique du globe terrestre. De nos jours, leur population est estimée à environ  vingt cinq mille (25 000) individus mais nous soulignons que leur effectif diminue considérablement ces dernières années.

Dans le présent article, nous nous intéressons au régime alimentaire de l’ours polaire. Il s’agit :

  • De ce que les ours polaires mangent
  • Des principales proies des ours polaires
  • Les techniques de chasse des ours polaires
  • Les difficultés rencontrées par les ours polaires

Prêt à découvrir le mode d’alimentation des ours polaires ? Allons-y !

L’OURS POLAIRE SES PRÉFÉRENCES ALIMENTAIRES ET SES PRINCIPALES PROIES

D’abord, les ours polaires sont comptés parmi les plus grands mammifères terrestres du monde. Les adultes males pèsent de 400kg et atteignent 2,5 m de long alors que les femelles sont un peu plus petites. Ils mangent alors de grandes quantités de viande pour vivre (30kg environ).

Les ours polaires sont des carnivores. Ils sont donc contraires aux autres espèces d’ours qui mangent autant de fruits que de légumes. Ceci est dû particulièrement au milieu polaire qu’ils habitent. Toutefois, les ours polaires mangent rarement des produits végétaux.

Par ailleurs, les ours polaires consomment principalement de phoques annelés et des phoques barbus. Ils se nourrissent également des phoques du Groenland et des phoques à capuchon, et ce, selon l’endroit où ils se trouvent. Aussi mangent-ils les carcasses de bélugas, de morses, de narvals et de baleines boréales.

Ours polaire mange

Autres alimentations moins connues

Il faut dire que l’estomac d’un ours polaire peut contenir environ 15 à 20% de son poids. Généralement, l’ours polaire ne mange beaucoup que lorsque ses besoins en énergie sont élevés. Il est capable d’assimiler 84% de protéines et 97% des graisses qu’il consomme.

Mais lorsque les aliments précités sont en manque dans la jungle polaire, les ours polaires se contentent de manger un peu de tous les animaux qu’ils peuvent trouver. À l’exemple des rennes, les oiseaux de mer, les petits rongeurs, la sauvagine, les œufs, les poissons, les baies voire même les déchets humains. Aussi peuvent-ils manger de la végétation y compris le varech.

Nourriture ours polaire

LES TECHNIQUES DE CHASSE ET LES DIFFICULTÉS RENCONTRÉES PAR LES OURS POLAIRES

Les techniques de chasse sont les différents moyens employés par l’ours polaire pour s’approvisionner en aliment. Nous avons :

La chasse à courre

Elle constitue une chasse silencieuse. C’est la méthode de chasse la plus courante tout le long de l’année chez l’ours polaire. En effet, l’ours polaire reste immobile, stable près d’un trou de respiration en attendant qu’un phoque sorte.

Quand le phoque fait surface, l’ours polaire arrache la tête ou le haut niveau du corps et renverse sa proie sur la glace. Cette chasse immobile dure généralement moins d’une heure ils arrivent que les ours polaires attendent beaucoup plus longtemps.

Chasse à courre ours polaire

La chasse à l’affût sur terre

C’est une chasse de traque. C’est une méthode qui est utilisée quand les phoques tombent sur la glace de mer. En effet, une fois retrouvé, le phoque est lentement et régulièrement traqué par l’ours polaire. Il charge soudainement sa proie (le phoque) à une distance de 15 à 30m. L’ours polaire attrape sa proie avec ses griffes ou ses dents avant que cette dernière ne quitte la glace.

La traque aquatique

La traque aquatique constitue aussi l’une des méthodes de chasse utilisée par l’ours polaire pour prendre les phoques qui échouent sur la glace de mer. En effet, l’ours polaire nage vers sa proie (le phoque) échouée. Une fois qu’il atteint la lisière de la glace, il sort rapidement de l’eau et saisit le phoque avec ses griffes ou ses dents.

Chasse aquatique ours polaire

Traquer les tanières de naissance

La traque des phoques annelés dans leurs tanières de naissance est une méthode de chasse qu’utilise l’ours polaire au printemps quand les phoques donnent naissance aux petits. En effet, les tanières de naissance des phoques sont des grottes sous des bancs de neige près de trou à glace. Quand l’ours polaire déniche une tanière de nouveaux nés, il se met silencieusement au aguets afin de faire d’y faire irruption lorsque l’occasion se présente.

LES DIFFICULTÉS RENCONTRÉES PAR LES OURS POLAIRES

Souvent, les ours polaires qui n’ont pas pu voyager vers les zones de glace permanente et qui sont restés dans des zones où la glace se fond à l’arrivée de l’été sont forcés de se nourrir d’algues, de rongeurs ou d’œufs d’oiseaux pour survivre. Ces aliments leurs permettent de vivre quelques moments mais ça n’a pas été toujours le cas.

Ours polaire mange phoque

Ce sont les mâles les plus forts et grands qui arrivent à supporter véritablement ces moments difficiles. Les femelles plus faibles et petites tombent le plus. Ceci en raison de leur faible taux de graisse et d’une éventuelle mauvaise alimentation. Il faut aussi reconnaitre que bien qu’ils soient des principaux prédateurs sur leur territoire, les ours polaires n’arrivent pas toujours à chasser des fois. Car les phoques sont très rapides et glissants ; les morses sont dangereux et difficiles pour eux. Mais les autres espèces dont ils profitent en temps de difficultés ne leur fournissent pas la quantité de nutriments nécessaire pour répondre à leurs besoins. La grande distance qu’ils parcourent à la nage ou à pied leur fait perdre d’énergies. Cette quantité d’énergie perdue doit être compensée. Ce qui n’a pas toujours été le cas à cause des difficultés de terrain.

Ours polaire effort chasse

NOTRE CHASSE SE TERMINE ICI

En somme, il ressort que la vie et l’alimentation d’un ours polaire dépend beaucoup de sa capacité à chasser. Les ours polaires qui adoptent les meilleures stratégies de chasse sont de façon générale les plus grands et les plus sains.

Ce qui leur donne une forte chance d’achever leur cycle de vie. Aussi est-il que cette occasion de force leur permet d’avoir des femelles à leur solde pendant toute la saison parce qu’ils ont de la nourriture. Si vous aimez ce prédateur, vous aimerez sûrement notre imposante peluche ours polaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.